Retour aux actualités

Ressources Humaines : Bilan des Fusions – Acquisitions en 2021

Bilan Ressources Humaines 2021Focus sur l’activité du travail temporaire en 2021

Après avoir subi un repli historique de son activité en 2020, le marché français du travail temporaire a retrouvé en 2021 le chemin de la croissance. En effet, son chiffre d’affaires annuel devrait enregistrer une progression de 16,5% par rapport à l’exercice précédent, restant légèrement en retrait par rapport au niveau d’activité observé en 2019.

Le rebond de l’activité qui s’était dessiné au second semestre 2020, s’est confirmé puis accéléré sur les premiers mois de l’année 2021, profitant notamment des levées progressives des restrictions sanitaires et de l’accélération de la campagne vaccinale. Toutefois, cet effet de rattrapage a fini par s’essouffler au cours de l’été.

En effet, dès les premiers signes de reprise, les entreprises utilisatrices et plus particulièrement celles exposées à des métiers sous tension (Industrie, Bâtiment, Restauration, etc.) ont eu tendance à privilégier d’autres types de contrat (ex : CDD) afin de s’assurer de disposer d’une main d’œuvre suffisante et de capter ainsi les opportunités générées par la reprise économique.

L’année 2021 s’est tout de même terminée sur une tendance relativement proche des niveaux d’avant crise avec à titre d’exemple, sur le mois de novembre 2021, un nombre de 782 880 ETP, soit seulement 0,6% de baisse par rapport à novembre 2019 (et 13% d’augmentation par rapport à novembre 2020).

Sources : Dares

Ce tableau d’ensemble cache toutefois certaines disparités entre les secteurs utilisateurs d’intérimaires. Ainsi, sur le mois de novembre 2021, on observe qu’à l’exception du bâtiment, nettement orienté à la baisse en raison de pénuries de main d’œuvre et de matériaux (-15,8% par rapport à novembre 2019), tous les secteurs utilisateurs sont stables ou en nette croissance par rapport à 2019 :
– Le secteur du commerce progresse de 0,1%
– Le secteur industriel gagne 0,5%
– Le secteur des services croît de 2,8%
– Les secteurs du transport et de la logistique gagnent 11,2%

Effectifs intérimaires par secteur

Source : Prisme Emploi

Cette tendance hétérogène est également observable sur les zones géographiques utilisatrices d’intérimaires. Étroitement liée à la typologie des bassins d’emploi et à leur attractivité, la façade ouest (Nouvelle-Aquitaine, Pays-de-la-Loire et Centre-Val-de-Loire) ainsi que le pourtour méditerranéen figurent parmi les régions les plus dynamiques en termes d’emplois intérimaires tandis que l’Est de la France, l’Ile-de-France ou encore l’Occitanie connaissent une reprise moins soutenue.

Les principales transactions opérées dans le secteur des Ressources Humaines en 2021

Dans ce contexte économique porteur, le marché des fusions acquisitions a atteint des niveaux inédits.

En effet, avec plus de 5 800 milliards de dollars de transactions en douze mois à l’échelle de la planète, l’année 2021 a été historique et le secteur de l’intérim ne déroge pas à la règle. AURIS Finance a recensé près de 28 opérations de haut de bilan (cession, acquisition, levée de fonds) en France au cours de l’année, soit 58% d’augmentation par rapport à 2020 dont 5 d’entre elles menées avec succès par nos équipes.

Porté par une conjoncture économique de nouveau plus favorable et par la nécessité de répondre rapidement à des défis croissants (adresser de nouveaux segments de marché, gagner en proximité avec les candidats, élargir son portefeuille clients et ses implantations, digitaliser ses processus de recrutement, compléter son offre de services etc.) le recours à la croissance externe devient un levier de développement de plus en plus privilégié par les professionnels de l’intérim.

En outre, les difficultés accrues de recrutement, de personnel intérimaire et permanent, renforcent la nécessité de ce type d’opération en complémentent de l’ouverture de nouvelles agences.

L’année 2021 a été marquée par plusieurs opérations notoires et structurantes à l’instar du rapprochement entre les groupes REGIONAL INTERIM et TRIANGLE INTERIM, permettant à ce dernier de densifier son maillage territorial sur la partie Ouest et conforter ainsi sa place dans le top 10 du marché français. AURIS Finance est intervenu comme conseil exclusif des dirigeants de Régional Intérim dans cette opération.

L’acquisition de QAPA par ADECCO ainsi que les importantes levées de fonds menées par des acteurs de l’intérim digital constituent elles aussi des opérations marquantes de l’année 2021.

Ces différentes opérations viennent mettre en exergue les principales tendances de fond qui se dégagent au sein du secteur et dont nous vous proposons un état des lieux.

Date opérationAcquéreurConseil acquéreurSociété CibleConseil cédantType d'opérationActivité CibleCA Cible (M€)
Décembre--JOBANDTALENT-Levée de fonds (500M€)Intérim digital500
Mars--JOBANDTALENT-Levée de fonds (100M€)Intérim digital500
AvrilTRIANGLE INTERIM-REGIONAL INTERIMAURIS FINANCECession - AcquisitionIntérim Généraliste150
MaiGI GROUP-AXXISNATIXIS PARTNERSCession - AcquisitionIntérim Généraliste137
AvrilJOBANDTALENT-GEL GROUPE-Cession - AcquisitionIntérim Logistique100
SeptembreADECCOCLEARWATER INTERNATIONALQAPA-Cession - AcquisitionIntérim digital45
AoutLHH (GROUPE ADECCO)-BPI GROUPATFISCession - AcquisitionConseil en RH40
OctobreACTUAL LEADER GROUP-GROUPE ACTTIF-Cession - AcquisitionRecrutement35
SeptembrePROMAN-COALISECARMINE CAPITALCession - AcquisitionPortage salarial25
-JOBANDTALENT-JOB-LINK-Cession - AcquisitionIntérim Logistique20
JuinGROUPE MORGAN SERVICES-ALTER EGOCIC CONSEILCession - AcquisitionIntérim Généraliste17
JuinINTERACTION-BBI-Cession - AcquisitionIntérim BTP13
OctobreGROUPE MORGAN SERVICES-FESTOU INTERIMAURIS FINANCECession - AcquisitionIntérim Généraliste10
JuinFIDERIM-CONFLUENTAURIS FINANCECession - AcquisitionIntérim Généraliste10
AvrilSIA PARTNERS-USIDERAPHAEL FINANCIAL ADVISORY Cession - AcquisitionConseil en RH8
JanvierLORENZ&HAMILTONWIKANESTRAMMERFINANCIERE MONCEAUCession - AcquisitionRecrutement6
MarsERGALISAURIS FINANCEVAC'ACTIONCession - AcquisitionVacation médical4
JuilletACETTAURIS FINANCEARTMANCession - AcquisitionIntérim Généraliste4
AoutGEZIM-SOLUTION INTERIM-Cession - AcquisitionIntérim BTP4
JuilletALFHIDE/SOGIFEQUIDEALSBIRD INTÉRIM-Cession - AcquisitionIntérim Multi-spécialiste3
SeptembreLORENZ&HAMILTON-VERSION ORIGINALE-Cession - AcquisitionConseil en RH3
FévrierMENWAYMANSARTISPREVIAKLEVER INVESTCession - AcquisitionConseil en RH3
OctobreAPAVE-RHEXIS3ECession - AcquisitionGestion de la formatiion2
MaiCCLD RECRUTEMENT-CONCERTO RH-Participation 70%Recrutement1.2
OctobreINTERACTION-MYJOB.COMPANY-Cession - AcquisitionRecrutement1
MarsGRANT ALEXANDER-ROLE CRAFTING-Cession - AcquisitionConseil en RH1
MarsLINCOLN HR GROUPSOCIETEX CORPORATE FINANCEDIGITAL JOBS-Cession - AcquisitionRecrutement1
AoutADEQUAT-BRAY, LAROUCHE & ASSOCIES (Québec)-Cession - AcquisitionRecrutementn.d.
OctobreALTRAD-RMD KWIKFORM (Angleterre) ~800 employésKPMG CORPORATE FINANCECession - AcquisitionIntérim BTPn.d.
Janvier--IZIWORK-Levée de fonds (35M€)Intérim digitaln.d.

Les principales tendances du secteur

– L’intérim, un métier toujours centré sur l’humain

Les principaux acteurs du marché continuent de croire en l’intérim classique comme en attestent les acquisitions de REGIONAL INTERIM, AXXIS, CONFLUENT INTERIM et FESTOU INTERIM par respectivement TRIANGLE, GI GROUP, FIDERIM et MORGAN SERVICES.

La décision prise en juin 2021 par ADEQUAT d’ouvrir une vingtaine d’agences supplémentaires en France s’inscrit dans cette même volonté, partagée par la plupart des principaux acteurs de l’intérim, de poursuivre la densification de leur maillage territorial afin de gagner en proximité avec les candidats intérimaires.

Même si d’autres logiques de diversification métier ou géographique viennent compléter les motivations de ces acteurs du marché du M&A, l’attrait pour l’intérim physique demeure très présent et non antagonique avec la digitalisation progressive du métier.

– La digitalisation de la profession s’accélère

Face à une crise sanitaire qui a fait naître de nouvelles formes d’organisation du travail au sein des entreprises, la digitalisation de la profession s’est imposée comme un impératif d’adaptation. Dans ce contexte, et grâce à des levées de fonds significatives, des pure player de l’intérim digital ont émergé et occupent aujourd’hui une place croissante sur le marché, à l’instar d’IZIWORK et de JOBANDTALENT.

Le géant de l’intérim ADECCO s’est également illustré sur ce segment du digital au travers de l’acquisition de QAPA. Dans un secteur où les niveaux de marge sont structurellement faibles, l’optimisation des process de recrutement et l’amélioration de l’expérience du parcours intérimaire deviennent au cœur des nouveaux enjeux stratégiques.

– Une offre de services RH qui s’enrichit

Elargir son champ de compétences à d’autres services RH (recrutement, conseil, management de transition) constituent un axe de différenciation de plus en plus recherché par les entreprises de travail temporaire. Ces stratégies, motivées par une demande grandissante des clients de simplifier leur process et de réduire leur nombre de prestataires RH, leur permettent de se diversifier et d’agréger à leur cœur de métier des services à plus forte valeur ajoutée. Le lancement en juin 2021 par MANPOWER d’Experts et Cadres, un réseau spécialisé dans le recrutement de profils ultra qualifiés s’inscrit dans cette logique.

S’inscrivant dans une démarché analogue, on observe que les grands acteurs du conseil sont également en quête de diversification sur les métiers en ressources humaines. Les acquisitions de BPI GROUP, USIDE, VERSION ORIGINALE, PREVIA et ROLE CRAFTING par respectivement LHH, SIA PARTNERS, LORENZ&HAMILTON, MENWAY et GRANT ALEXANDER en sont également une illustration.

– Une pénurie de main d’œuvre qui incite les Groupes à se réinventer

Si la crise a pu temporairement réduire le nombre d’emplois non pourvus, les entreprises se heurtent toujours à un manque de personnel disponible sur certains profils. Les tensions sont particulièrement palpables dans le bâtiment où 72% des sociétés indiquaient avoir du mal à embaucher en juillet 2021, notamment sur des profils d’ouvriers et de techniciens. Ce constat est transposable à d’autres secteurs comme la restauration, le transport ou l’industrie.

Elargir son vivier de candidats intérimaires, par le biais de croissance externe ou par extension de ses canaux de recrutement, devient primordial pour être en mesure de satisfaire la demande des clients. Dans cette logique, PROMAN a récemment diffusé ses premières campagnes de recrutement sur TikTok, Twitch et Tinder.

Pour pallier ces difficultés de recrutement, d’autres Groupes misent sur la formation à l’image de MANPOWER et de son dispositif Explor’aire ou sur un positionnement d’ultra spécialiste à l’instar du GROUPE LIP.

Quelles perspectives pour 2022 ?

Après l’effet de rattrapage, l’année 2022 devrait se positionner comme une année de réelle croissance et offrir ainsi de belles perspectives à l’ensemble du marché du travail temporaire. En effet, les prévisions anticipent une hausse de 6,5% du chiffre d’affaires annuel du secteur.

Toujours étroitement corrélée à la conjoncture macroéconomique, le marché de l’intérim devrait bénéficier à la fois d’une croissance française soutenue (estimations de la banque de France entre 3,5 et 4%) et d’un environnement tarifaire favorable. Indexés sur les salaires des intérimaires, les tarifs des opérateurs dépendent directement des variations du SMIC. Or, ce dernier a augmenté de 2,2% le 1er octobre 2021 pour compenser les effets de l’inflation, puis de 0,9% au 1er janvier 2022.

Dans ce contexte économique favorable, où la demande des secteurs industriels et tertiaires est importante, l’activité des acteurs du travail temporaire devrait donc poursuivre sa bonne dynamique. Et les premières remontées de terrain du mois de janvier 2022 semblent nous confirmer cette tendance.

Porté par ces perspectives économiques et les défis croissants d’un secteur structurellement vieillissant, le marché du M&A devrait suivre cette même orientation.

(Source : Xerfi)