Retour aux actualités

Derichebourg s’empare de son concurrent Ecore Holding

DerichebourgLe géant français Derichebourg, spécialiste du recyclage, vient de réaliser l’acquisition d’Ecore Holding. Le groupe familial entend asseoir sa position de « leader de l’économie circulaire dans la transformation de déchets métalliques en matières premières issues du recyclage ». Les experts d’AURIS Finance, cabinet de conseil en fusion-acquisition, décryptent ce mouvement majeur de marché.

Acteur historique du secteur

Depuis ses débuts en 1957, l’entreprise familiale Derichebourg a fait du chemin. Initialement basée en région parisienne, le premier métier de l’entreprise est celui de ferrailleur. En misant sur la technologie – avec notamment la création du tout premier broyeur en France, doté d’une capacité de broyage de 500 véhicules par jour, en 1966, – le groupe s’impose très tôt comme l’un des leaders du recyclage et se déploie rapidement à l’international.

Coté à la Bourse de Paris, Derichebourg a grandi par acquisitions successives et, notamment, par le biais d’une opération structurante de rapprochement, scellée en 2007, entre la Compagnie Française des Ferrailles (CFF) et Penauille PolyServices, tous deux présidés par Daniel Derichebourg. Présent dans dix pays, Derichebourg est aujourd’hui composé de deux branches d’activités : Derichebourg Environnement, spécialisée dans la collecte et le recyclage de déchets et Derichebourg multiservices. Il totalise plus de 40 000 collaborateurs à travers le monde.

Derichebourg atteint une taille critique et devient leader sur son marché

Avec l’acquisition d’Ecore Holding, le chiffre d’affaires de Derichebourg pourrait talonner les 5 milliards d’euros. Le géant s’offre ainsi un autre mastodonte du secteur qui totalise 1 323 salariés et compte 70 sites de collectes et de production au sein de l’Hexagone. Il aura néanmoins fallu une année pour finaliser le rachat. Le rapprochement ayant en effet été annoncé dès le 30 décembre 2020, avant d’être formalisé par un accord en date du 1er mars 2021. Ce n’est qu’au 17 décembre de la même année, après approbation des différentes autorités de la concurrence que l’opération a été finalisée. « Derichebourg consolide une taille critique qui le place comme l’un des tout premiers leaders de l’économie circulaire dans la transformation de déchets métalliques en matières premières issues du recyclage », a indiqué le groupe dans un communiqué. De fait, l’acquisition d’Ecore Holding permet à Derichebourg de se renforcer sur cinq familles de matériaux : métaux ferreux (acier), métaux non ferreux (aluminium, cuivre…), batteries au plomb, papiers cartons et plastiques. Le groupe va également pouvoir bénéficier de la dynamique commerciale d’Ecore Holding, largement implanté en France et en Europe.

Une tendance forte à la concentration du secteur

L’acquisition d’Ecore par Derichebourg fait suite à un autre mouvement majeur de marché dans le secteur : l’OPA lancée par Veolia sur son concurrent historique français Suez. Après des mois de négociations, l’opération a finalement été scellée en date du 10 janvier 2022 et devrait permettre à Veolia, de voir son chiffre d’affaires bondir, de près de 40 %, selon les experts.

Faites-vous accompagner

Au-delà de ces deux opérations emblématiques du secteur, il existe une myriade d’entreprises spécialistes de la gestion des déchets de plus petite taille. La demande en termes de collecte, de gestion et de recyclage enregistrant une forte croissance en France et en Europe, ces groupes sont souvent la cible de plus grandes entités qui cherchent à les acquérir. Les entreprises disposant d’une technologie de rupture ou positionnées sur des marchés de niche sont particulièrement chassées. Quel que soit votre projet, cession ou acquisition, les experts d’AURIS Finance, spécialisés par secteurs vous accompagnent.
Contactez-nous.